Comment nos pensées peuvent nous guérir !

Publié le 23 novembre 2010

Pensez à laisser un commentaire, une belle surprise vous attend !

On dit souvent des gens à qui tout réussit qu’ils sont “nés sous une bonne étoile”. L’exactitude, c’est qu’ils ont œuvré à leur succès. Et pourquoi cela a marché ? Parce qu’ils y ont cru.

Et ceux à qui la réussite ne sourit pas, sont-ils nés sous une mauvaise étoile ? Pas plus que les autres ne sont nés sous une bonne. Mais leur esprit fonctionne dans le sens inverse, celui de la défaite. Il y a une sorte de loi universelle qui veut que lorsque, intérieurement on est persuadé de perdre… on perd inévitablement.

Notre subconscient, qui veille en permanence, semble obéir à nos pensées négatives. S’il pouvait parler, il dirait : “Tu penses que tu vas perdre, que tu vas être malheureux… Eh bien ! Perds, soit malheureux.”. Et pour vous démontrer que vous avez raison, il vous dicte des comportements d’échecs.

Bien sûr, vous ne voulez pas consciemment perdre et être malheureux, mais au plus profond de votre subconscient, les choses s’enclenchent ainsi. À l’insu de votre propre volonté, vous agissez dans une direction qui vous mènera à la défaite. Et comme effectivement celle-ci se produit, la vision pessimiste est alors renforcée.

De plus, elle perdure souvent du fait d’un autre phénomène. Au risque de vous choquer, sachez que dans le malheur certains trouvent ce que les psychanalystes appellent des bénéfices secondaires. On se fait plaindre, aider, on se donne de l’importance en racontant ses déboires, on devient ainsi une sorte de “héros” du malheur. Et on attire l’intérêt d’autrui et sa compassion, voire son amour.

Ces bénéfices secondaires ne sont pas volontairement recherchés, et il faut une grande honnêteté envers soi-même, être conscient du moment présent,  pour les repérer et les admettre.

Josette a mis beaucoup de temps avant d’accepter de reconnaître que sa phobie du volant, survenue après un accident sans gravité, lui apportait des compensations non négligeables. Elle souffrait de ne plus pouvoir conduire et aller où elle voulait. Mais elle prenait un certain plaisir à décrire son mal et surtout à se faire accompagner ici et là. Son compagnon ou des amis lui rendaient volontiers ce service, la sachant inguérissable. C’est du moins ce qu’elle assurait.

En fait inguérissable, elle ne l’était pas. Du jour où elle a réalisé que chercher à se faire transporter équivalait pour elle à se faire chouchouter, elle a changé son fusil d’épaule. S’assumer, a-t-elle compris, lui apporterait beaucoup plus d’avantages. Progressivement, elle s’est remise à la conduite, s’est racheté une voiture et s’en trouve beaucoup plus satisfaite que lorsqu’elle s’enfermait avec une certaine délectation dans sa phobie.

Pour que votre subconscient ne vous entraîne pas vers les soucis, pour que ceux-ci ne soient pas à leur tour source de bénéfices secondaires, la règle d’or est de ne plus se positionner en victime, mais en vainqueur.

Au lieu de passer votre temps à anticiper d’hypothétiques désastres, ayez foi en la vie et en l’univers.

Peut-être pensez-vous qu’en prévoyant un malheur, vous serez mieux préparé à le subir. Grave erreur. Personne ne peut savoir comment il réagira en cas de grosse tuile. La prévoir n’apporte que la triste satisfaction de se dire “j’avais raison” si elle survient et de se gâcher la vie si elle ne survient pas.

Les pessimistes sont aussi les spécialistes du “ou bien, ou bien”. Ou bien je fais ceci et je constaterai que j’ai eu tort, ou bien je fais cela et il se révèlera que j’avais également tort. Dans les 2 cas, je pars perdant. Pour eux, rien ne doit jamais aboutir et il faut se méfier de tout.

Faut-il se rendre malheureux avec des prédictions improbables ? D’autant que se focaliser sur le pire empêche de bien y faire face. Il est prouvé que les optimistes surmontent plus facilement leurs problèmes, même graves.

De nombreuses études ont montré que des malades qu’on croyait perdus, s’en sont tirés, grâce à leur optimisme. Mieux armés pour vaincre la maladie, ils renforçaient par leurs pensées positives, les fonctions protectrices de leur système immunitaire. La perspective d’une guérison les aidait beaucoup à trouver les forces de lutter contre leur mal.

Dans un autre domaine, les jeunes, issus de milieux défavorisés, qui parviennent malgré leur handicap culturel de départ (et les problèmes financiers qu’ils rencontrent), à réussir de brillantes études sont ceux qui, comme on dit, “en veulent”.

Leur credo est : “Pourquoi pas moi ?”. À leur volonté de réussir s’ajoute la forte certitude qu’ils y parviendront.

Alors, “pourquoi pas vous ?”. Si d’autres triomphent de leurs soucis, vous aussi le pouvez. Répétez-vous mentalement cette petite phrase : “Je veux et je peux” (sous réserve de vous fixer des objectifs réalisables.) Elle m’a aidée à abandonner mon sentiment d’impuissance face à mes peurs et mes craintes.

Confiance et lucidité sont les 2 mamelles du succès. Pas ce genre de succès qui consiste à avoir un métier prestigieux ou beaucoup d’argent. Le succès dont il est question ici est celui, 1.000 fois plus essentiel et valorisant, de votre épanouissement et de votre façon d’aborder la vie. Comme l’écrit Christophe André : “L’optimisme n’est autre, finalement, qu’une confiance “a priori” envers l’existence, associée à la conviction qu’en cas de menace ou de déception, l’on saura réagir.”

Comment tourner le négatif en positif

Si vous êtes fondamentalement pessimiste, un apprentissage est nécessaire. Pour devenir optimiste, il faut le vouloir. Mais comme, je suppose, vous êtes convaincu des vertus de l’optimisme, vous allez faire le nécessaire pour chasser les pensées négatives.

Contemporain de Freud, le Dr Vittoz a élaboré une méthode destinée à rééduquer le contenu du cerveau, en le contrôlant. Cette méthode comprend notamment des exercices ayant pour effet final d’éliminer les pensées négatives. Dans son livre, Christian Godefroy a repris ceux-ci en les complétant par d’autres élaborés par le Dr Bruston (dans De la méthode du Dr Vittoz à la psychologie des profondeurs, EPI, 1975).

Ces exercices, quoiqu’un peu déconcertants au départ, sont d’une simplicité enfantine. Pourtant, sans y paraître, ils vous aideront considérablement. Pour un résultat optimum, il faut absolument les pratiquer dans l’ordre.

Dans un prochain article je vous donnerais les exercices…..

Faite connaitre le blog à vos amis

si vous avez aimé cet article et si vous avez un compte Google, cliquer sur Buzz


7 réactions sur Comment nos pensées peuvent nous guérir !

  • GUILLEN JUDITH dit :

    Bonjour

    Avant tout j’aimerais vous remercier pour m’avoir envoyé la lettre Comment nos pensées peuvent nous guérir !.
    Une des mes réactions a était simplement me dire pourquoi pas changer ma manière de penser, si je pense positive je vais réussir et si je suis dans le l’instant présent je vais attirer envers moi des énergies positives et je vais pouvoir changer le négative qu’il y a en moi.

  • Djilani dit :

    Merci Georges, pour cet article qui résume comment la pensée, positive ou négative, peut tracer le chemin de notre vie.
    Comme dit une citation :
     » Ne rêve pas ta vie, vie ton rêve. »

    Je crois aussi, qu’il faut toujours pensée positivement et nous consacrer a notre développement personnel de sorte qu’il ne nous reste plus de temps pour critiquer les autres et être trop heureux pour considérer comme problèmes les obstacles que nous saurons.

    Bonne continuation et bon courage à toute l’équipe d’attitude-positive et encore merci pour tout.

    Amicalement.

  • NICOLE dit :

    je m’y mets tout de suite ,merci Georges pour cette lettre qui me fait me remettre en question …

  • lola dit :

    Bonjour Georges et merci de nous rappeler O combien nos pensées peuvent guider nos vies.
    Merci également pour les références en fin d’article, je vais les étudier de près !
    A bientôt

  • Comment nos pensées peuvent nous guérir !…

    – Vous aimez cet article ? Votez pour lui sur Blogmemes.be !De nombreuses études ont montré que des malades qu’on croyait perdus, s’en sont tirés, grâce à leur optimisme. Mieux armés pour vaincre la maladie, ils renforçaient par leurs pensées positives…

  • karima dit :

    Bonjour!

    Un grand merci pour cet article que j’ai trouvé très vrai.
    C’est vrai que la force de nos pensées est inestimable. Nous sommes ce que nous pensons. Pour être heureux, il faut apprendre à gérer nos émotions et orienter notre vie dans le sens que l’on souhaite.
    Comme pourrait le dire cette fameuse loi de l’attraction: A chaque pensée accompagnée d’une émotion adéquate, elle nous répond: « vos désirs sont des ordres »
    A bientôt!

    • Bonjour Karima,
      Merci pour votre commentaire.
      La vie est magique si l’on applique certaines règles 🙂 et si l’on reste ouvert.
      « Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. » (Bouddha 536 av. J.-C.)
      Toute mes félicitations pour votre blog plein de conseils.

      À bientôt
      🙂

  • Laisser une réponse

    CommentLuv badge

    Ce blog est dofollow ! 

    over-blog.com

    Derniers articles

    Nuage de tags

    abondance affection amour altruiste attitude positive bien-être bonheur bouddha Christian Godefroy chèque d'abondance Comment méditer comment résoudre nos problèmes quotidiens communication compliment agréable compliment sincère confiance de soi confiance en soi confiance en soi enfant conseils pour bien s'entendre dépendance affective estime de soi estime de soie estime de soi psychologie gratitude huiles essentielles identité ultime instant présent la motivation la solitude le bonheur loi de l'attraction manager manque confiance en soi manque de confiance en soi moment present méditation optimiste paix intérieure pensée positive pensées positives principe philosophique psychotherapie relaxation remède contre la douleur stress transformer votre vie

    Meta

    Blog attitude positive , Transformez votre négativité Découvrez Les Secrets pour Transformer Votre vie Grâce à la Pensée Positive et à la Loi de l'Attraction.

    Copyright © Blog attitude positive 2010.

    Boosté par WP-Avalanche
    %d blogueurs aiment cette page :